Radio Maritima Auto Moto Toyota Corolla (2023 facelift) : avis sur l’auto-recharge de la brigade légère

Toyota Corolla (2023 facelift) : avis sur l’auto-recharge de la brigade légère

Vous pouvez probablement imaginer comment la conversation s’est déroulée au bureau lorsqu’une invitation à conduire une version de préproduction d’une Toyota Corolla liftée est arrivée. Il ne s’agit même pas d’un tout nouveau modèle, mais d’une version liftée, dont la commercialisation n’est pas non plus prévue avant 2023. Soyez tranquilles ces cœurs qui battent, car vous risquez de faire sortir la planète de son axe. Etc, etc.

Mais attendez. Cette Corolla révisée est équipée de la version de cinquième génération du système hybride de Toyota, ce qui se traduit par une forte augmentation des performances du modèle 1,8 litre en particulier, ainsi que par une amélioration du raffinement et de la réactivité. Comment pourrions-nous laisser passer l’occasion de froncer une fois de plus les sourcils devant le slogan « auto-recharge » ?

De manière plus pertinente, Toyota a également présenté l’ancienne Corolla hybride 1,8 litre pour une comparaison directe avec la nouvelle. Ce n’est pas quelque chose que beaucoup de constructeurs automobiles font, alors peut-être y a-t-il vraiment quelque chose de significatif à l’œuvre ici. C’est ce que nous allons découvrir.

Quelles sont les nouveautés de la Toyota Corolla 2023 et de sa cinquième génération de moteur hybride ?

La voiture elle-même n’est pas très différente – la Corolla est toujours proposée en version familiale à hayon ou en break Touring Sports au Royaume-Uni (une berline est disponible ailleurs). Nous avons conduit la première.

Un nouvel ensemble de feux à l’avant et à l’arrière donne lieu à une carrosserie modifiée et à des éléments de pare-chocs redessinés, toujours recouverts d’un camouflage sur les photos – ce qui revient à attirer l’attention sur quelque chose qui, autrement, ne serait pas sensiblement différent – tandis que des révisions mineures sont apportées à la structure de collision et à la suspension.

Les technologies de sécurité et d’infodivertissement ont également été améliorées, ce dont nous reparlerons dans un instant. Fondamentalement, il s’agit toujours d’une voiture familiale au look soigné, orientée vers le confort, avec des sièges arrière exigus, mais une gamme de motorisations hybrides essence-électricité qui est devenue une alternative de plus en plus viable au diesel au fil des ans – et qui ne doit pas être considérée comme un palliatif au passage au tout électrique.

Il semble que chaque élément de ce système hybride ait été revu.

En quoi le système hybride de la nouvelle Corolla est-il différent ?

La batterie lithium-ion a une puissance supérieure de 14 %, un poids inférieur de 14 % (18 kg) et est plus compacte. L’électronique de commande est plus efficace et plus silencieuse. Les moteurs électriques sont plus puissants – celui de la Corolla 1.8 passe de 23 ch à 94 ch, celui de la 2.0 de 4 ch à 111 ch – tout en étant plus légers de 16 et 18 kg respectivement.

Au total, la Corolla 1,8 litre délivre désormais une puissance combinée de 138 ch, contre 120 ch auparavant, tandis que la Corolla 2,0 litres passe de 181 ch à 193 ch. Les émissions de CO2 passent à 102 et 107 g/km.

Si l’on ajoute à cela une quantité substantielle de recalibrage et le couple supplémentaire désormais disponible grâce aux moteurs électriques plus puissants, on obtient un véhicule plus rapide.

Tout cela devrait aboutir à une voiture plus rapide, plus silencieuse, plus satisfaisante à conduire et aussi plus efficace…

Des promesses, des promesses – est-ce que ça marche ?

Il n’y a rien de particulièrement mauvais dans la Corolla 1,8 litre actuelle, dans le sens où elle est détendue, sinueuse et gouvernée par une CVT. Elle n’est pas rapide, mais une fois qu’on l’accepte, on arrive à destination assez serein, plus intéressé par le nombre de fois où la voiture fonctionne en mode EV que par le temps de 0-62mph de 10,9 secondes. Il y a une jauge pour cela.

En tant que tel, passer de cette voiture à la nouvelle Corolla 1,8 litre est une transition plus surprenante que l’augmentation globale de 18 ch pourrait le laisser penser. La voiture mise à jour est immédiatement plus vive, avec un niveau de réponse presque musculaire qui semble relativement maniaque.

Ce n’est pas le cas, bien sûr. Mais alors qu’il s’agit toujours d’une modeste voiture familiale, une réduction de 1,7 seconde du temps de 0 à 62 mph vous donne un indice qu’il y a plus que le chiffre de la puissance totale combinée. Beaucoup de travail a été fait pour remodeler la réponse de l’accélérateur afin qu’elle corresponde mieux aux intentions du conducteur, par exemple, et pour réduire le nombre de tours que la CVT exige pour une progression donnée. L’augmentation beaucoup plus importante des performances du moteur électrique y contribue sans aucun doute.

Elle est donc plus rapide. Elle est également plus silencieuse à vitesse élevée (mais pensez plutôt à une diminution qu’à une absence du bruit caractéristique de la CVT). Plus efficace ? Eh bien, considérez que sur un parcours très varié comprenant des sections d’autoroute ainsi que des éléments urbains et ruraux, la voiture a indiqué qu’elle avait été en mode EV 72 % du temps et qu’elle affichait plus de 60mpg.

Ce résultat n’a rien à voir avec une conduite délibérément économique, mais il est probablement aidé par une autre nouvelle astuce développée par la Corolla facelifted.

Quel genre de nouvelle astuce ?

Comme toutes les voitures modernes, la Corolla est dotée d’un équipement de sécurité qui utilise des caméras et des capteurs, dont la plupart ont été mis à niveau dans un nouveau pack Toyota T-Mate pour le facelift – rassemblant le kit Toyota Safety Sense et une gamme d’autres aides actives à la conduite.

L’un des avantages de ce système est que la voiture peut utiliser le régulateur de vitesse adaptatif pour varier automatiquement la quantité de décélération que vous obtenez lorsque vous levez le pied de l’accélérateur. Cela ressemble à un chaos, mais cela signifie simplement qu’elle maintient une distance de sécurité avec la voiture qui la précède sans que vous ayez à intervenir avec les freins à friction, même lorsque vous ralentissez presque jusqu’à l’arrêt.

C’est si inattendu qu’il transforme cette voiture à moteur à combustion interne en une expérience de conduite à une seule pédale la plupart du temps – ce qui est habituellement réservé aux VE purs. Une fois que vous vous rendez compte de ce qui se passe, et que vous commencez à planifier à l’avance, cela devient une expérience fluide et probablement très efficace. Mais votre appréciation peut varier en fonction de votre style de conduite naturel.

D’autres nouveautés ?

Il y a un tout nouveau système d’infodivertissement, avec un plus grand écran tactile antireflet de 10,5 pouces, et vous pouvez maintenant avoir un tableau de bord entièrement numérique.

Le premier perd les boutons physiques autour de la lunette mais est suffisamment facile à utiliser pour ne pas poser de problème majeur, et au moins Toyota vous offre toujours des commandes de ventilation appropriées.

Ce dernier offre une quantité considérable de personnalisation, de sorte que vous pouvez adapter ce qu’il affiche à vos préférences ainsi qu’à son apparence. Il est toutefois préférable de le faire avant de prendre la route.

Les fonctions de sécurité améliorées comprennent la suppression de l’accélération à basse vitesse (destinée aux cas où vous avez accidentellement appuyé sur la pédale de droite au lieu de celle de gauche…), l’assistance de direction d’urgence qui peut maintenant détecter et vous aider à réagir aux véhicules qui arrivent, l’assistance de sortie sécurisée (qui vous avertit si vous êtes sur le point d’ouvrir une porte sur un cycliste) et le rappel de siège arrière.

Devrions-nous nous inquiéter du fait que suffisamment de gens oublient que leurs enfants sont à l’arrière pour que cela devienne une réalité ?

La nouvelle Corolla bénéficie également d’une capacité de mise à jour automatique, tandis que l’application MyT vous permet d’actionner à distance les serrures, de pré-conditionner l’habitacle et de déclencher les feux de détresse via votre téléphone intelligent.

Toyota a-t-il rendu la Corolla 2023 plus agréable à conduire ?

C’est toujours plus une voiture de croisière qu’une voiture de combat, mais c’est assez rafraîchissant de nos jours. Le confort de conduite est bon, et la suspension est rarement perturbée par les bosses en milieu de virage, même sur les roues de 18 pouces des niveaux de finition supérieurs. Nous avons testé une GR Sport, qui ne doit absolument pas être confondue avec la Corolla GR à hayon qui est maintenant offerte aux États-Unis et au Japon.

La direction est légère et – si vous êtes maladroit – le roulis de caisse est important. Et même la boîte CVT améliorée laisse beaucoup à désirer par rapport à une boîte manuelle, une boîte automatique conventionnelle décente ou une boîte à double embrayage. Mais en conduite moins fougueuse, la Corolla s’en sort très bien, comme toutes les Toyota modernes.

J’ai l’impression que vous l’aimez bien…

Difficile de ne pas l’aimer, vraiment. Il s’agit d’une voiture largement inoffensive, dotée d’une technologie intelligente qui fonctionne réellement, bien équipée et – ne le niez pas – plutôt agréable à regarder. Et comme si la réputation de Toyota en matière de fiabilité et de service haut de gamme n’était pas suffisante, cette voiture est également disponible avec une garantie de 10 ans en standard.

Les sièges arrière sont cependant exigus. Le modèle 2.0 litres souffre également d’un coffre inférieur de 48 litres à celui du 1.8 (313 litres au lieu de 361), car la batterie 12v doit être placée là au lieu de sous le capot.

Ainsi, bien que nous n’ayons pas encore conduit la nouvelle version de 193 ch, l’accélération supplémentaire offerte par le 1.8 rend le 2.0 litres beaucoup moins nécessaire qu’auparavant.

Toyota Corolla 2023 – le verdict initial

Venez pour le look, restez pour le système hybride de cinquième génération. Quoi que vous pensiez de cette publicité sur l’auto-recharge, la technologie hybride de Toyota est vraiment arrivée à maturité.

Le fait que la Corolla soit aussi confortable – du moins à l’avant -, qu’elle soit consciente de la sécurité et qu’elle soit dotée de l’un des meilleurs services après-vente de l’industrie signifie que pour de nombreux acheteurs, Toyota a certainement mis en place une offre globale qui compense le manque d’excitation au volant. Et même ainsi, les performances du groupe motopropulseur ont été considérablement améliorées.

Le seul point d’interrogation qui subsiste est le prix. Mais s’il est presque certain qu’il ne sera pas parmi les moins chers de ses pairs, le rapport qualité-prix devrait rester tout à fait convaincant.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Quitter la version mobile