3 décembre 2022
Quelle est la pire insulte que l'on puisse utiliser en français ?

Quelle est la pire insulte que l’on puisse utiliser en français ?

Bien que le français soit considéré dans le monde entier comme l’une des langues les plus belles et les plus romantiques, vous remarquerez rapidement que les blasphèmes font partie intégrante du langage quotidien. Mais en tant qu’étranger, il n’est pas toujours facile de juger du caractère offensant de certains mots. (Contient beaucoup de langage offensant).

Tout d’abord, une petite mise en garde : nous ne conseillons pas à nos lecteurs d’insulter les gens en français. Mais vous entendrez certainement certains de ces mots dans la vie de tous les jours et si vous décidez qu’une situation nécessite une insulte, il est important de savoir exactement quelle est la force du mot que vous prononcez.

Les jurons ne se traduisent souvent pas exactement et un mot ou une phrase qui n’est que légèrement offensant en anglais peut être l’option nucléaire en français, et vice versa.

Vous devez savoir si l’insulte que vous choisissez ne fera qu’exprimer votre opinion sur les compétences de conduite du destinataire ou si elle créera une offense si grave que trois générations plus tard, vos descendants respectifs seront encore impliqués dans une vendetta.

Quel est le terme le plus couramment utilisé ?

Celui que vous entendrez le plus souvent est probablement putain.

Il signifie littéralement « putain », mais c’est probablement celui qui ressemble le plus à « fuck » en anglais dans la façon dont il est utilisé.

Il est surtout utilisé comme un explétif pour exprimer la surprise ou la colère : l’équivalent de  » oh my god « .

Sa force peut en fait varier considérablement – vous l’entendrez hurler de colère dans des situations assez extrêmes, mais de la même manière, si vous vous présentez à la Poste et que vous trouvez la file d’attente devant la porte et que vous marmonnez doucement « oh putain », il est peu probable que vos collègues fassent la queue.

Vous l’entendrez également à la télévision française à tout moment de la journée, des commentaires de football aux émissions de pâtisserie. Tout est dans la façon de le dire.

Le putain est souvent associé à d’autres gros mots pour le rendre plus fort. Vous entendrez peut-être putain de merde ou, plus fort encore, putain de bordel de merde (littéralement « la pute du bordel de merde », mais plutôt « putain de merde »).

Alors qu’en anglais, on ajoute « fucking » devant un nom pour mettre l’accent, en français, le putain a tendance à venir après – C’est le bordel, putain ! – C’est le bordel, putain !

Qu’en est-il de l’insulte directe la plus courante ?

L’une des insultes les plus courantes pour les hommes est probablement fils de pute, que l’on pourrait traduire par « fils de salope » ou « fils de pute ».

Comme dans d’autres pays méditerranéens, insulter la mère d’un homme est assez fort.

Ce n’est pas ce que vous dites, c’est la façon dont vous le dites

Le ton joue ici un rôle important. Vous remarquerez peut-être que les hommes s’insultent assez souvent en France, mais si elles sont faites sur le ton de la plaisanterie, elles peuvent aussi, d’une certaine manière, être utilisées comme un compliment.

Cependant, cela ne fonctionne pas vraiment de la même manière avec les femmes, auxquelles les insultes sont généralement réservées pour des raisons négatives.

Enculé en est un bon exemple. Ce terme signifie littéralement « foutu dans le cul », mais il est utilisé de manière similaire à « bastard » en anglais (bien qu’enculé soit plutôt offensant pour les homosexuels). Les Français qualifieront quelqu’un d’enculé s’il les a fait chier : quel enculé celui-là – what a bastard. Bâtard est un équivalent proche, mais un peu moins courant.

Cependant, lorsqu’ils sont utilisés sur le ton de la plaisanterie, ou lorsqu’ils sont accompagnés d’un sourire et d’une tape dans le dos, enculé ! et bâtard ! peuvent également être interprétés comme un « c’est bien pour toi » ou « bien joué ».

Con peut également prêter à confusion. Prononcé avec dédain, c’est une insulte courante qu’il vaut mieux traduire en anglais par « idiot ». Quel con (quel idiot)

Mais vous remarquerez peut-être que des amis se disent cela en plaisantant. T’es con (you’re an idiot) lorsque quelqu’un raconte une mauvaise blague, par exemple. Dans ce cas, con peut également s’adresser aux femmes.

C’est con est également une façon courante de dire « c’est stupide ».

Qu’en est-il des autres insultes ?

La version longue de con est connard et c’est presque toujours une insulte, généralement traduite par « connard » ou « tête de noeud ». La version féminine de connasse est une insulte vulgaire semblable à « salope ».

Ensuite, il y a crétin, qui est une autre façon de dire « crétin » ou « idiot », mais c’est plus fort qu’idiot.

Une autre variante dans la catégorie connard/crétin est sous-merde, qui se traduit directement par « sous-merde », et signifie que quelqu’un vaut moins que de la merde. C’est une expression idéale pour crier à la télévision lorsque vous n’êtes pas du tout d’accord avec les politiciens ou d’autres personnes, car elle implique qu’ils n’ont aucune idée de ce dont ils parlent et qu’ils ne sont pas dignes de leur position.

C’est une façon assez vulgaire de dire qu’une personne est nulle (sans valeur).

Il y a aussi branleur (branleuse pour les femmes), qui est la façon de dire en un mot « une personne qui passe son temps à ne rien faire ».

Le français possède également l’argot génital standard que l’on trouve dans presque toutes les langues, notamment chatte qui signifie « chatte » et bite qui signifie « bite ».

Alors que bite est utilisé à peu près de la même manière que dick en anglais – quelle bite ! – quelle bite ! – chatte est assez rarement utilisé comme une insulte.

Quelles sont donc les plus dures ?

L’une des pires insultes que l’on puisse adresser à quelqu’un en français est pute, mais elle ne s’applique qu’aux femmes. D’autres insultes spécifiquement féminines sont salope ou pétasse, toutes deux fortes et dirigées contre la femme elle-même plutôt que contre son père ou sa mère (bonjour le patriarcat).

La version féminine de con, conne, est une insulte assez chargée en français, et ne doit pas être utilisée à la légère. Quelle conne ! (quelle conne !) n’est certainement pas une chose agréable à dire sur quelqu’un. Connasse est encore pire, car conne signifie « stupide » et connasse implique également que quelqu’un soit une « salope ».

Va te faire enculer est une façon courante de dire à quelqu’un d’aller se faire voir, et ne passe pas bien dans n’importe quelle situation. Une autre version est Va te faire foutre.

Si vous ajoutez le mot sale devant l’une des insultes susmentionnées, vous augmenterez l’agressivité de deux crans. Sale con (sale idiot), sale conne (sale chienne), sale bâtard (sale bâtard) et, peut-être le pire de tous : sale fils de pute (sale fils de pute).

Pour insulter des groupes de personnes en même temps, les Français ajoutent parfois bande de devant un juron : bande de cons, bande de connards, bande de crétins, etc.

Ta mère – your mother – est un autre terme qui est toujours agressif et offensif. La version complète – nique ta mère – signifie « baise ta mère » et est donc extrêmement insultante. Les deux sont assez couramment utilisés et vous entendrez parfois des versions plus longues telles que le maire nique ta mère – le maire baise ta mère (bien que certaines personnes considèrent cette version comme plutôt nulle).

Terminer une phrase – n’importe quelle phrase – par sa mère la transforme en une insulte. Par exemple, si vous brûlez votre dîner, vous pouvez vous exclamer putain de pommes de terres surgelées de merde sa mère ! – en indiquant clairement que vous avez l’intention de renoncer définitivement aux pommes de terre surgelées.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *