29 septembre 2022
MAP : Où sont les restrictions d'eau en vigueur en France et que signifient-elles ?

MAP : Où sont les restrictions d’eau en vigueur en France et que signifient-elles ?

Des restrictions d’eau sont déjà en place dans environ un tiers de la France, et on s’attend à ce qu’elles soient étendues dans les semaines à venir. Voici comment savoir quelles sont les restrictions en vigueur dans votre région, et ce que cela signifie pour la vie quotidienne.

Au 15 juin, 124 arrêtés de restriction d’eau étaient en vigueur dans 39 des 96 départements de France métropolitaine.

Avec les prévisions de temps chaud et sec, on s’attend à ce que les restrictions couvrent la majeure partie du pays d’ici peu.

Les départements où des alertes à l’eau sont actuellement en place sont les suivants : Aïn, Allier, Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Ardèche, Bouches du Rhône, Charente, Charente-Maritime, Deux Sèvres, Dordogne, Doubs, Drôme, Franche-Comté, Gard, Gironde, Haute-Savoie, Ille et Vilaine, Indre, Loire, Loire Atlantique, Loir et Cher, Loiret, Lot, Maine et Loire, Mayenne, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Tarn, Tarn et Garonne, Territoire de Belfort, Var, Vaucluse, Vendée, Vienne et Yonne.

Le site Propluvia du gouvernement propose une carte indiquant les zones où des restrictions sont en vigueur. Cette carte est régulièrement mise à jour lorsque les niveaux de restriction changent.

Il existe quatre principaux niveaux d’alerte à la sécheresse :

Vigilance (en gris sur la carte) : le niveau d’alerte le plus bas, qui consiste à sensibiliser et à encourager les particuliers à réduire leur consommation d’eau. Aucune activité n’est réellement interdite.

Alerte (jaune sur la carte) : L’arrosage des jardins et d’autres espaces verts, comme les terrains de golf ou le lavage des voitures, peut être interdit à certaines heures, et la quantité d’eau autorisée pour les usages agricoles est réduite ;

Alerte renforcée (orange sur la carte) : Renforce les restrictions ci-dessus, y compris une interdiction temporaire de certaines activités domestiques telles que l’arrosage des jardins ou le lavage des voitures, et de nouvelles réductions de l’eau à des fins agricoles ;

Crise (rouge sur la carte) : Interdiction de toute utilisation non prioritaire, y compris à des fins agricoles. L’eau ne peut être utilisée que pour des raisons essentielles – santé, sécurité civile, boisson et assainissement.

Si vous vous trouvez dans une zone jaune ou orange, les règles détaillées sur l’utilisation de l’eau sont publiées par la préfecture ou la mairie locale. Il peut s’agir, par exemple, d’interdire l’utilisation de tuyaux d’arrosage pour le jardin ou de n’autoriser le lavage des voitures que le soir.

Au niveau orange, il peut s’agir d’une interdiction d’utiliser les tuyaux d’arrosage pendant une certaine période.

Le dernier niveau de restriction est celui de la « crise », en vertu duquel l’eau ne peut être utilisée que pour des raisons essentielles telles que la boisson, la cuisine ou la toilette.

Dès le 13 mai, le gouvernement a conseillé aux habitants de réduire autant que possible leur consommation d’eau en veillant à ce que les robinets soient fermés lorsqu’ils ne sont pas utilisés et en limitant la quantité d’eau utilisée dans leur jardin.

Et les experts s’attendent à ce que la situation s’aggrave avant de s’améliorer, car la France entière devrait connaître un été chaud et sec. Déjà, à Niort, dans l’ouest de la France, les eaux de drainage de la patinoire et des piscines publiques sont utilisées pour arroser les espaces verts de la ville.

Le ministère de l’écologie a publié une carte à ce sujet, indiquant le risque de sécheresse en France dans les prochains mois.

Que peuvent faire les ménages individuels ?

Bonne question. Le problème semble trop important pour les ménages individuels, mais chacun peut faire un effort pour économiser l’eau.

Le ministère de la Transition écologique propose aux particuliers les suggestions simples suivantes pour contribuer à alléger la pression sur les stocks d’eau.

Fermez les robinets et ne les laissez pas couler ;
Limitez la quantité d’eau du robinet utilisée dans les jardins – installez des récipients pour recueillir et stocker l’eau de pluie à utiliser à la place ;
Installez des équipements permettant d’économiser l’eau ;
Prenez une douche plutôt qu’un bain ;
Réparez les fuites d’eau ;
Ne faites pas tourner votre machine à laver ou votre lave-vaisselle à moitié vide.
Il ne s’agit pas de règles, mais de suggestions. Vous n’avez donc pas à craindre que le maire vienne vérifier si vous prenez une douche ou un bain.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.