7 octobre 2022
Le retour du passeport santé ?

Le retour du passeport santé ? Comment la France compte-t-elle faire face à la nouvelle vague de cas de Covid ?

Avec une forte augmentation des cas signalés ces dernières semaines, la France semble être au cœur d’une nouvelle vague d’infections au Covid. Quelles sont les mesures prises par le gouvernement pour la contrôler ?

Le nombre de cas enregistrés en France dépasse désormais les 50 000 par semaine, et ce depuis le début du mois de juin. Ce chiffre est loin des 350 000 cas hebdomadaires enregistrés en janvier, mais reste le plus élevé depuis mai et représente une augmentation constante de 57 % par rapport à la semaine précédente.

Les admissions à l’hôpital sont également en hausse – elles étaient de 707 le vendredi 24 juin, contre 400 admissions quotidiennes deux semaines plus tôt.

Que fait donc le gouvernement français ?

Depuis le mois de mars, la quasi-totalité des restrictions liées au Covid ont été levées en France : le laissez-passer sanitaire n’est plus nécessaire pour les activités quotidiennes telles que la visite d’un bar ou la fréquentation d’une salle de sport et les masques faciaux sont désormais simplement conseillés dans tous les lieux intérieurs. Seuls les hôpitaux et les autres établissements de santé, tels que les maisons de retraite, ont encore des règles obligatoires concernant les masques et les cartes de santé.

En ce qui concerne les voyages internationaux, les voyageurs entièrement vaccinés en provenance de la plupart des pays – y compris le Royaume-Uni, les États-Unis et l’ensemble de l’Union européenne – doivent simplement présenter une preuve de vaccination, tandis que les voyageurs non vaccinés doivent présenter la preuve d’un test Covid négatif récent.

Laissez-passer sanitaire

Une proposition de loi du ministère de la santé, qui a fait l’objet d’une fuite dans les médias français, parle de réimposer une forme de laissez-passer sanitaire pour maîtriser les chiffres.

Il convient de préciser que ce document n’est qu’une proposition à ce stade et que le gouvernement a explicitement exclu – pour le moment – de réintroduire le passeport-vaccin. Le laissez-passer sanitaire peut être utilisé pour présenter une preuve de vaccination ou un test Covid négatif récent, ce qui est moins restrictif pour les personnes non vaccinées.

Le document suggère de réintroduire le carnet de santé pour les voyages, tant à destination qu’en provenance de la France, et non pour les activités quotidiennes comme la fréquentation d’un café.

Tests et recherche des contacts

Le projet de loi propose également de prolonger le logiciel de recherche des contacts et le programme de dépistage Covid jusqu’en mars 2023, bien que cette mesure soit décrite comme une « précaution ».

Les tests restent disponibles sans rendez-vous dans la plupart des pharmacies françaises et sur rendez-vous dans les centres de santé et les laboratoires d’analyses médicales. Les tests sont gratuits pour les résidents français entièrement vaccinés qui possèdent une carte vitale. Les personnes qui ne sont que de passage en France, qui ne sont pas inscrites dans le système de santé français ou qui ne sont pas vaccinées doivent payer – les prix sont plafonnés à 22 euros pour un test antigène et à 54 euros pour un test PCR.

Masques

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a déclaré qu’elle « demande à nouveau aux Français de porter des masques dans les transports en commun » lors d’une interview sur RTL le lundi 27 juin. Elle a également recommandé le port du masque dans tous les autres lieux clos et fréquentés, comme un « geste civique ». Toutefois, elle n’a pas fait référence à cette demande comme à une obligation imposée par le gouvernement.

À l’heure actuelle, le port du masque n’est pas obligatoire, mais il est recommandé, notamment dans les services très fréquentés où il est impossible de pratiquer la distanciation sociale.

L’épidémiologiste Pascal Crépey a déclaré : « Dans les trains bondés, le risque d’être en présence de personnes infectées est élevé. Il serait bon que la population porte le masque, pour protéger notamment les plus fragiles et éviter des taux d’infection massifs. »

Mesures locales

Les autorités locales françaises ont également le pouvoir d’imposer certains types de restrictions si leur région présente un taux d’infection particulièrement élevé.

Pour l’instant, aucune ne l’a fait, mais le maire de Nice, Christian Estrosi, s’est prononcé en faveur d’un éventuel retour du pass vaccinal pendant l’été.

Secondes injections de rappel

Une deuxième injection de rappel du vaccin Covid est désormais disponible pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans et pour toute personne souffrant d’une affection de longue durée ou présentant un autre risque lié au Covid.

Il est recommandé au gouvernement d’augmenter le nombre de messages publics conseillant aux personnes appartenant à des groupes à haut risque d’effectuer la deuxième injection de rappel. La HAS a conseillé de combiner les deux rappels avec la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière en septembre et octobre.

La France n’envisage pas, pour l’instant, d’élargir la campagne à l’ensemble de la population, mais le commissaire européen chargé des vaccins, Thierry Breton, affirme que si nécessaire, il y aurait suffisamment de doses pour couvrir l’ensemble de la population.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.