29 septembre 2022
Le plan français de 500 millions d'euros pour rafraîchir les villes pendant la canicule

Le plan français de 500 millions d’euros pour rafraîchir les villes pendant la canicule

Le gouvernement français a annoncé mardi 500 millions d’euros pour encourager les projets de végétation urbaine afin de lutter contre les températures élevées dans les villes, alors qu’une vague de chaleur commence à frapper le sud et le sud-ouest.

« Le gouvernement va encourager le développement d’espaces de fraîcheur dans les zones urbaines en soutenant fortement les autorités locales dans leur adaptation aux conséquences du changement climatique », a déclaré aux journalistes la porte-parole du gouvernement, Olivia Gregoire.

Un total de 500 millions d’euros sera réservé à cette initiative, a-t-elle précisé.

Elle a également appelé à la « vigilance » alors que les températures commencent à grimper dans le sud et le sud-ouest du pays, qui devrait subir de plein fouet une vague de chaleur dans le courant de la semaine.

Des températures maximales de plus de 40°C sont prévues entre jeudi et samedi, selon le bulletin météorologique national Méteo France, et l’ensemble du pays devrait connaître une vague de chaleur plus importante que d’habitude.

« Face à cette vague de chaleur importante, forte et précoce, le gouvernement appelle à la vigilance », a ajouté M. Grégoire, précisant que les personnes âgées, les personnes isolées et les sans-abri étaient particulièrement menacés.

Les écoliers et les enseignants se plaignent également de l’impact de la canicule qui coïncide avec les examens de fin d’année de nombreux élèves.

Une enseignante d’une école primaire de Marseille a déclaré à l’AFP qu’elle avait mesuré 30C dans sa classe lundi.

« Nous sommes orientés plein sud et nous n’avons même pas pu ouvrir les fenêtres pour faire entrer de l’air », a-t-elle déclaré.

Des restrictions d’utilisation de l’eau sont déjà en place dans environ un tiers de la France – et les entreprises de services publics demandent aux agriculteurs, aux usines et aux prestataires de services publics de faire preuve de « retenue » dans leur utilisation de l’eau.

Le printemps a été exceptionnellement chaud et sec jusqu’à présent, mai 2022 étant le mois de mai le plus chaud depuis le début des relevés.

En vertu d’une loi de 2015 adoptée par le Parlement, tous les toits des nouveaux bâtiments construits dans les zones commerciales en France doivent être partiellement recouverts de plantes ou de panneaux solaires.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.