Radio Maritima Economie Le gouvernement français prévoit un nouveau système de paiement pour aider les automobilistes à faire face aux prix des carburants

Le gouvernement français prévoit un nouveau système de paiement pour aider les automobilistes à faire face aux prix des carburants

un nouveau système de paiement pour aider les automobilistes à faire face aux prix des carburants

un nouveau système de paiement pour aider les automobilistes à faire face aux prix des carburants

Le ministre français des finances a annoncé son intention de mettre en place un système de paiement financier pour aider les travailleurs à faibles revenus qui dépendent de leur véhicule pour se rendre au travail, mais qui sont actuellement confrontés à la hausse des prix du carburant.

Le ministre français des finances, Bruno Le Maire, a annoncé lundi que le gouvernement envisageait de mettre en place une subvention unique pour aider les travailleurs à faibles revenus qui sont obligés d’utiliser leur véhicule pour se rendre au travail et en revenir.

Le ministre des finances a fait cette annonce, qui pourrait concerner jusqu’à 11 millions de ménages, sur la radio France Inter lundi matin, précisant que le plan actuel prévoit que la subvention s’applique aux personnes gagnant jusqu’à 1 600 euros par mois.

La prestation pourrait être étendue pour inclure jusqu’à 60 % des personnes les plus pauvres vivant en France, mais le cadre définitif des revenus n’a pas encore été annoncé.

L’allocation est destinée à aider ceux qui prennent leur voiture pour se rendre au travail mais qui ne peuvent « plus joindre les deux bouts en raison du prix trop élevé du carburant », a déclaré M. Le Maire.

Lundi matin, le prix moyen du diesel était de 2,06 euros par litre. Quant à l’essence (SP95 – E5), son prix moyen est actuellement de 2,09 euros par litre. Pour l’essence E10, le prix moyen du litre est plus proche de deux euros, soit 2,03 euros.

Si la proposition est acceptée par le Parlement, les personnes qui remplissent les critères de revenu et de conduite pourront bénéficier de cette subvention au carburant en se connectant sur le site des impôts et en remplissant une demande d’aide. Ensuite, le gouvernement s’assurera que le demandeur dispose d’un véhicule (en vérifiant les contrats d’assurance automobile) et qu’il remplit bien les critères de revenus.

Il est proposé que la subvention au carburant soit versée en une seule fois à un montant fixe pour tous ceux qui remplissent les conditions, quelle que soit la distance parcourue pour se rendre au travail (que ce soit 5 ou 30 km). Cela dit, les conducteurs fréquents, ceux qui parcourent plus de 12 000 km par an, bénéficieront toujours d’une prime distincte, préexistante et spécifique à leur situation.

Les montants de la subvention n’ont pas encore été communiqués et le calendrier de son entrée en vigueur est actuellement inconnu, car la mesure devra d’abord être votée au Parlement.

Actuellement, les automobilistes bénéficient d’une subvention de 0,18 centime d’euro par litre à la pompe.

Toutefois, si le nouveau paiement pour les conducteurs à faibles revenus devait entrer en vigueur, la subvention actuelle de 0,18 centime ne serait plus prolongée jusqu’à la fin de l’année, comme cela était prévu, et serait plutôt réduite « par étapes ».

D’autres plans visant à atténuer la crise du coût de la vie ont également été proposés.

La gauche a suggéré de baisser la TVA – la taxe sur la consommation – associée au carburant.

Toutefois, le gouvernement du président Emmanuel Macron a déclaré que de multiples propositions ne seraient pas possibles en même temps en raison de contraintes financières. Il reste donc à voir comment cette proposition sera traitée après avoir été débattue et votée au Parlement.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Quitter la version mobile