25 septembre 2022

L’autorité sanitaire française recommande une deuxième campagne de rappel de Covid

L’autorité sanitaire française a recommandé une campagne d’administration d’une deuxième injection de rappel du vaccin Covid, à partir de septembre ou octobre.

La Haute autorité de santé a publié sa recommandation pour une campagne de vaccination visant à administrer un deuxième rappel du vaccin Covid, à partir du mois d’octobre.

La recommandation de la HAS conseille de débuter la campagne annuelle de vaccination contre la grippe en France à la mi-octobre (mi-septembre pour le territoire français d’outre-mer de Mayotte) et de l’associer à une campagne de rappel du vaccin Covid en prévision d’une éventuelle nouvelle vague de Covid en hiver.

Actuellement, bien que la grande majorité de la population adulte française soit vaccinée contre le Covid avec deux doses et un rappel, un second rappel n’est recommandé que pour les personnes appartenant à des groupes à haut risque, comme les plus de 60 ans et les personnes souffrant d’une affection de longue durée.

La recommandation de la HAS est la suivante : « La HAS a recommandé fin mai de préparer une campagne de rappels pour les personnes les plus à risque de développer les formes les plus sévères de Covid, et a envisagé un rappel pour les professionnels de santé.

« Les parties de la population les plus à risque sont également celles pour lesquelles la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée, c’est pourquoi, pour des raisons logistiques, la HAS recommande de combiner les deux campagnes. »

La campagne de vaccination contre la grippe devrait se dérouler normalement à partir de la mi-octobre.

La HAS ne fait que des recommandations, les détails de la politique sont du ressort du gouvernement, mais celui-ci suit généralement les conseils de la HAS.

La campagne habituelle de vaccination contre la grippe saisonnière en France offre un vaccin gratuit à toute personne faisant partie d’un groupe à haut risque, ce qui inclut les personnes âgées, les personnes souffrant de problèmes de santé mineurs, le personnel de santé et les femmes enceintes.

Les personnes qui n’entrent pas dans ces catégories peuvent tout de même se faire vacciner, mais elles doivent payer : 6 à 10 euros pour le vaccin et les frais de rendez-vous habituels pour le faire administrer par un médecin (25 euros, remboursés à 70 % pour les personnes ayant une carte vitale).

Le vaccin contre la grippe est disponible auprès des médecins de famille, des sages-femmes et des pharmacies participantes dès le lancement officiel de la campagne.

Le vaccin Covid est également disponible auprès des médecins de famille, des sages-femmes et des pharmacies, mais la plupart des centres de vaccination mis en place en 2021 ont été fermés.

Il n’y a actuellement aucune suggestion de retour du passeport santé, de sorte qu’une deuxième injection de rappel serait entièrement volontaire, mais le gouvernement a le pouvoir de réintroduire de telles mesures si une vague importante de Covid frappe la France au cours de l’automne et de l’hiver.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.