4 octobre 2022
aide financière pour les personnes à revenus modestes

La Première Ministre française annonce des chèques d’aide pour les personnes confrontées à des hausses de prix

La Première Ministre française, Elisabeth Borne, a annoncé une aide financière pour les personnes à revenus modestes, afin de les aider à faire face aux augmentations du coût des denrées alimentaires, du carburant et des articles de la vie quotidienne.

La nouvelle PM a annoncé mardi que l’aide financière serait distribuée en septembre.

Elle n’a pas donné de détails sur le dispositif – ni sur son montant – mais a précisé qu’il serait destiné aux ménages à faible revenu et serait versé directement sur les comptes des personnes concernées à la rentrée (septembre).

Le dispositif sera probablement similaire au chèque énergie qui a été distribué à environ 6 millions de personnes en 2020 et 2021 – dans ce cas, 100 euros ont été versés directement sur les comptes bancaires des ménages à faibles revenus.

« Dans l’urgence avec l’inflation, ce sera une aide versée directement sur le compte bancaire, en une seule fois, en tenant compte naturellement du nombre d’enfants dans la famille », a-t-elle déclaré à France Bleu.

Cette annonce intervient après que le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a confirmé la semaine dernière que le bouclier sur les factures d’énergie resterait en place au moins jusqu’à la fin de 2022, voire jusqu’en 2023 – gelant les prix du gaz et plafonnant la hausse des factures d’électricité à quatre pour cent.

Le gouvernement maintient également son rabais sur le carburant, qui consiste à rembourser 18 cents par litre d’essence ou de diesel. Cette mesure restera en vigueur au moins jusqu’en juillet et sera probablement prolongée.

Une aide financière massive a également été accordée aux industries, notamment aux chauffeurs routiers, aux agriculteurs et aux pêcheurs, pour les aider à faire face à la hausse du prix du carburant consécutive à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Ces mesures se sont combinées pour donner à la France l’un des taux d’inflation les plus bas d’Europe, mais les consommateurs ont tout de même constaté une hausse des prix des denrées alimentaires et des objets ménagers courants, ainsi que des pénuries de certains produits comme l’huile de tournesol et la moutarde.

L’économie française s’est contractée au premier trimestre 2022, les ménages ayant dépensé encore moins qu’on ne le pensait en raison de la hausse de l’inflation, a indiqué l’Insee, ramenant l’estimation initiale d’une croissance nulle à une contraction nette de l’économie.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.