25 septembre 2022
La France ouvre une enquête sur les cas de salmonellose liés aux bonbons Kinder

La France ouvre une enquête sur les cas de salmonellose liés aux bonbons Kinder

Le parquet de Paris a déclaré jeudi qu’il avait ouvert une enquête préliminaire sur des dizaines de cas d’intoxication à la salmonelle dans des bonbons Kinder populaires pendant la période clé des vacances de Pâques.

Une série de produits chocolatés fabriqués dans l’usine de la société à Arlon, dans le sud-est de la Belgique, se sont révélés contenir la bactérie Salmonella, ce qui a entraîné 150 cas dans neuf pays européens.

Au 2 juin, l’agence sanitaire Santé Publique France avait recensé 118 cas dans le pays, dont 22 avaient nécessité une hospitalisation.

Suite à une plainte de l’association Foodwatch, les procureurs français ont ouvert le 25 mai une enquête sur des soupçons de « tromperie aggravée par un danger pour la santé humaine » et de mise en danger par imprudence par Ferrero, le géant italien de la confiserie propriétaire de Kinder, ont indiqué les procureurs de Paris.

La contamination par les salmonelles peut provoquer des symptômes similaires à ceux d’une gastro-entérite, notamment de graves diarrhées et des vomissements, particulièrement dangereux pour les enfants de moins de 10 ans.

Nicolas Neykov, le directeur de Ferrero France, a déclaré au quotidien Le Parisien le mois dernier que la contamination provenait « d’un filtre situé dans une cuve de beurre laitier » à l’usine d’Arlon, précisant qu’elle pouvait être causée par des humains ou des matières premières.

L’usine a ensuite été fermée pour des inspections d’hygiène et plus de 3 000 tonnes de produits Kinder ont été retirées des marchés.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a signalé 324 cas confirmés de salmonellose dans l’UE et en Grande-Bretagne au 18 mai, ainsi que 58 cas suspects.

Aucun décès lié aux produits contaminés n’a été signalé jusqu’à présent.

Les autorités belges ont ouvert une enquête pour déterminer qui pourrait être responsable de l’épidémie à Arlon le 11 avril.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.