4 octobre 2022
La France jouera contre le Danemark au Stade de France

La France jouera contre le Danemark au Stade de France avec une sécurité renforcée autour du stade

Les organisateurs disent qu’ils ne s’attendent pas à des troubles lors du match de l’équipe de France de football contre le Danemark au Stade de France vendredi, mais ils ont augmenté le nombre de policiers en service autour du stade et des centres de transport.

Les images de supporters de Liverpool massés devant les portes du stade et de la police tirant des gaz lacrymogènes sur des supporters pacifiques attendant d’entrer dans la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid ont provoqué la fureur en France et au-delà.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a été accusé de mentir après avoir attribué le chaos à des escroqueries massives aux billets, et a depuis admis que l’organisation de la finale aurait « clairement » pu être meilleure.

Vendredi soir, la France affronte le Danemark dans le cadre de la Ligue des Nations. Les organisateurs se disent sereins quant à ce match, où 1 400 supporters danois sont attendus parmi les quelque 80 000 personnes présentes à guichets fermés.

Un porte-parole de la Fédération française de football a indiqué à l’AFP que 1.270 agents de sécurité seront en poste au stade, un nombre décidé avant les incidents de la semaine dernière et qui est inférieur aux 1.650 stadiers qui avaient alors été mobilisés.

« C’est un match tout à fait normal, comme nous en avons organisé de nombreuses fois depuis 20 ans », a déclaré à l’AFP Mathieu Hanotin, le maire socialiste de Saint-Denis (banlieue nord de Paris) où se trouve le stade.

« En termes de contrôle du flux de personnes, ce sera un match normal avec des mesures de sécurité normales ».

Il y aura toutefois 2 080 policiers en service, dont 665 dédiés au contrôle des flux de foule dans les gares proches du stade, et à la protection des supporters contre les attaques comme cela s’est produit après la finale de samedi.

La police précise que le nombre d’agents, dont beaucoup sont en civil pour éviter que les supporters ne soient la cible de voleurs, sera « considérablement augmenté ».

Il est conseillé aux supporters de planifier leurs déplacements en transports publics à l’avance et de ne pas emporter de sacs au stade.

Samedi, certains supporters ont signalé avoir été agressés ou attaqués par des groupes de jeunes qui semblaient être des locaux.

Comme le week-end dernier, les travailleurs du RER B – qui dessert le stade – ont appelé à la grève, bien que les patrons des transports affirment que le service sera « quasi-normal » et qu’il ne sera pas nécessaire de changer de train à la Gare du Nord.

La police a déclaré qu’elle mettrait en place des agents supplémentaires pour contrôler la foule à la gare du RER D – la ligne de train alternative pour le stade.

Des contrôles préalables des billets aux abords du stade seront mis en place à partir de 15 heures, le coup d’envoi du match étant prévu à 20h45.

La France n’a pas joué dans son stade national – qui a été construit pour la Coupe du monde de 1998 – depuis le 8 juin de l’année dernière, lorsqu’elle a battu la Bulgarie 3-0 devant une foule limitée en raison des restrictions Covid.

Il n’y a pas eu de match de l’équipe nationale de football de France au Stade de France sans restriction de foule depuis novembre 2019.

Les incidents survenus lors des matchs en France ces dernières semaines ne se sont pas limités à la finale de la Ligue des champions.

Dimanche dernier, la police anti-émeute a affronté des supporters avec des gaz lacrymogènes après une invasion de terrain en colère après la défaite de Saint-Étienne contre Auxerre, qui a conduit à la relégation des 10 fois champions de France de Ligue 1.

« Je trouve cela triste car les gens viennent au stade pour nous soutenir et nous jouons pour les supporters », a déclaré mercredi le défenseur français du Bayern Munich, Benjamin Pavard.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le capitaine français Hugo Lloris a ajouté : « J’espère que ces problèmes seront résolus par les responsables. »

« La finale n’a pas été gérée uniquement par les Français, mais ce n’est pas ce que nous voulons voir. Nous aimons nous sentir en sécurité et nous aimons que nos familles se sentent en sécurité aussi », a ajouté le gardien de Tottenham Hotspur.

La France, championne du monde, défend son titre en Ligue des Nations contre les Danois, mais ne pourra pas compter sur son entraîneur Didier Deschamps, absent depuis le décès de son père.

Ils ont remporté la deuxième édition du tournoi l’année dernière, en battant l’Espagne en finale à Milan.

Le Danemark était demi-finaliste de l’Euro 2020 et sera présent à la Coupe du monde au Qatar plus tard cette année, et dans le même groupe que la France.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.