4 février 2023
La France connaît l'année la plus chaude jamais enregistrée en 2022

La France connaît l’année la plus chaude jamais enregistrée en 2022

L’année 2022 a été l’année la plus chaude en France depuis le début des relevés, a confirmé le service météorologique national du pays, alors que le réchauffement climatique fait grimper les températures dans le monde entier.

Une cascade de conditions météorologiques extrêmes, exacerbées par le changement climatique, a dévasté des communautés à travers la planète cette année, notamment une chaleur étouffante et une sécheresse en Europe qui ont flétri les cultures, provoqué des incendies de forêt et vu les principaux fleuves se réduire à un filet d’eau.

La France a vu les températures monter en flèche à plusieurs reprises lors de vagues de chaleur successives entre mai et octobre, accompagnées d’événements extrêmes tels que des incendies de forêt dans des régions comme le nord-ouest de la Bretagne, et des vagues de chaleur marines dommageables en Méditerranée.

« Tous les mois de l’année ont été plus chauds que la normale, à l’exception de janvier et d’avril », a déclaré Météo France dans un communiqué.

Il a estimé que la température moyenne pour l’ensemble de l’année se situerait entre 14,2 degrés Celsius et 14,6C degrés selon les températures de décembre. Il s’agit d’une augmentation significative par rapport au précédent record de 14,07°C observé en 2020, et le plus élevé depuis le début des relevés en 1990.

Les précipitations annuelles devraient être jusqu’à 25 % inférieures à la normale, avec des précipitations en juillet 85 % inférieures à la moyenne. L’année la plus sèche en France a été 1989, avec un déficit pluviométrique de 25 %.

À l’échelle mondiale, si les projections pour le reste de l’année 2022 se confirment, les Nations unies affirment que chacune des huit dernières années sera plus chaude que toute année antérieure à 2015.

La Terre s’est réchauffée de plus de 1,1 degré Celsius depuis la fin du XIXe siècle, la moitié environ de cette augmentation s’étant produite au cours des 30 dernières années, a indiqué l’Organisation météorologique mondiale dans un rapport publié en novembre.

Les gaz à effet de serre responsables de plus de 95 % du réchauffement ont tous atteint des niveaux records, selon le rapport annuel de l’OMM sur l’état du climat mondial.

Dans les Alpes européennes, les records de fonte des glaciers ont été battus en 2022, avec des pertes d’épaisseur moyennes comprises entre trois et plus de quatre mètres (entre 9,8 et plus de 13 pieds), les plus importantes jamais enregistrées. La Suisse a perdu plus d’un tiers du volume de ses glaciers depuis 2001.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *