25 septembre 2022
La France abat un nombre record de 16 millions d'oiseaux dans le cadre d'une épidémie de grippe.

La France abat un nombre record de 16 millions d’oiseaux dans le cadre d’une épidémie de grippe.

Un nombre record de 16 millions de poulets, de canards et d’autres volailles ont été abattus en France depuis novembre dans le cadre de l’une des épidémies de grippe aviaire les plus graves depuis des années, a déclaré lundi le ministère de l’agriculture.

Le pays a été frappé par plusieurs épidémies depuis 2015, mais elles ont principalement été contenues dans le sud-ouest, où les canards sont élevés pour la lucrative industrie du foie gras.

Mais cet hiver, pour la première fois, des oiseaux sauvages remontant du sud ont contaminé des volailles d’élevage, déclenchant une deuxième vague d’infections qui ne fait que s’achever.

Près de 1 400 sites ont déclaré des cas, dont au moins 850 en Vendée, considérée comme stratégique par le ministère car elle abrite de nombreuses exploitations élevant des poulets et autres oiseaux exclusivement pour la reproduction.

Toutefois, le foyer a atteint son point culminant à la fin du mois de mars et la propagation de la maladie se ralentit, a indiqué le ministère.

L’abattage d’un si grand nombre d’animaux génère des coûts importants, tant pour les agriculteurs, qui voient leur production s’arrêter et les marchés d’exportation se fermer, que pour l’État, qui indemnise les agriculteurs pour leurs pertes.

La production d’œufs a chuté d’environ 6 % depuis novembre en raison de l’épidémie, selon le vice-président du Comité des œufs (NCPO), Loic Coulombel.

L’année dernière, près de 500 sites ont signalé des cas de grippe aviaire et 3,5 millions d’animaux – principalement des canards – ont été abattus.

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.