16 mai 2022
Sport

Jeux olympiques de Paris : 600 000 spectateurs à la cérémonie d’ouverture et des billets à 24 euros

Une cérémonie d’ouverture réunissant 600 000 spectateurs et des billets pour les événements en vente à 24 € ne sont que deux des moyens par lesquels le comité d’organisation espère que les Jeux olympiques de Paris 2024 seront les plus ouverts et les plus inclusifs jamais organisés.

Tony Estanguet, président du Comité Olympique Parisien, a révélé plus de détails sur l’événement 2024, que les organisateurs veulent ouvert au plus grand nombre et célébrer la culture et la beauté de Paris, ainsi que le sport.

S’exprimant lors d’une réunion d’information organisée par l’Association de la presse anglo-américaine de Paris, M. Estanguet a déclaré : « Nous voulons faire sortir le sport des stades et le faire entrer dans la ville pour y inclure les monuments emblématiques de Paris.

« Nous travaillons donc avec les musées et d’autres lieux pour organiser des compétitions dans des sites emblématiques – par exemple, l’escrime sera au Grand Palais, le tir à l’arc et le para-tir à l’arc aux Invalides, le volley-ball et le football pour aveugles à la Tour Eiffel. »

La cérémonie d’ouverture sera également ouverte au plus grand nombre, avec un espace pouvant accueillir au moins 600 000 spectateurs.

Plutôt que de se tenir dans le stade olympique, comme le veut la tradition, la cérémonie d’ouverture se déroulera le long de la Seine, ce qui permettra aux organisateurs de mettre en valeur certains des sites les plus célèbres de Paris et d’accueillir 600 000 spectateurs dans des tribunes le long des berges du fleuve.

Le spectacle comprendra 160 bateaux, qui se déplaceront sur 6 km du Pont d’Austerlitz au Pont d’Iéna, en passant par la Tour Eiffel, Notre-Dame (qui, si tout se passe comme prévu, sera entièrement restaurée d’ici 2024) et le Louvre, avec des événements organisés dans des lieux clés le long du parcours.

Une impression d’artiste de la cérémonie d’ouverture de Paris 2024, qui comprendra des événements organisés dans des lieux emblématiques tels que le Trocadéro. Image : Comité Olympique Parisien

Quatre-vingts écrans géants et haut-parleurs retransmettront les événements en direct aux spectateurs à Paris.

La cérémonie aura lieu le 26 juillet 2024.

Les organisateurs se sont également engagés à proposer le plus grand nombre possible de billets abordables. Des billets à 24 € seront disponibles pour toutes les épreuves olympiques et un million de billets à 24 € au total. La moitié des billets vendus coûteront moins de 50 euros.

Pour les Jeux paralympiques, les billets seront en vente à partir de 15 € et la moitié des billets vendus coûteront 25 € ou moins.
M. Estanguet a déclaré : « Nous savons bien sûr que ce prix n’est pas abordable pour tout le monde, mais si vous le comparez à d’autres événements sportifs ou à un concert, nous pensons que c’est un bon prix. »

L’épreuve du marathon sera également ouverte aux athlètes non élites, dans une autre première olympique.

Les billets pour les Jeux olympiques seront mis en vente en février 2023, et les billets pour les Jeux paralympiques à l’automne 2023. Le processus d’inscription des volontaires pour les Jeux sera ouvert au début de l’année 2023.

Bien que les jeux se déroulent pour l’essentiel à Paris, de nombreuses épreuves sont organisées en dehors de la capitale, notamment le surf, qui se déroulera dans le territoire français d’outre-mer de Tahiti, à environ 15 000 km de Paris.

Les épreuves équestres se dérouleront en région parisienne, au château de Versailles, tandis que la voile sera organisée à Marseille et le handball à Lille. Quant aux tournois de football, ils seront répartis dans six villes : Marseille, Nice, Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux et Nantes.

Faisant référence à la fameuse rivalité footballistique entre le Paris-Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, M. Estanguet a fait remarquer : « Sur le plan sportif, il est plus habituel de voir une compétition entre Paris et Marseille, mais ils travaillent ensemble pour les Jeux. »

Il existe également un programme appelé Terre de jeux, dans le cadre duquel les villes peuvent s’associer aux Jeux pour organiser des événements liés aux Jeux, et le comité olympique a créé un programme sportif pour les écoles, qui prévoit 30 minutes d’activité par jour pour les écoles primaires – l’héritage attendu des Jeux ne concerne pas l’infrastructure physique, mais le fait de faire bouger la nation et de lui faire faire du sport.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video

X