3 décembre 2022
orque échouée dans la Seine en France

Début de l’opération de sauvetage d’une orque échouée dans la Seine en France

Les autorités françaises tentent d’attirer l’orque vers la mer à l’aide d’un drone et de haut-parleurs.

Une équipe d’experts scientifiques a entamé une mission de sauvetage de l’orque qui est maintenant coincée dans la Seine depuis plus d’une semaine.

La jeune baleine a été aperçue pour la première fois le 16 mai près du port du Havre, autour du Pont de Normandie, tandis que l’observation la plus récente a été faite plus à l’intérieur des terres, à environ 20 km de Rouen, dans l’Eure.

La préfecture de Seine-Maritime a prévenu que la créature est dans un état « affaibli », en raison d’une exposition prolongée à l’eau douce et d’un manque de nourriture.

Pour tenter de l’attirer vers la mer, ils utilisent un drone qui émet des sons d’orque par le biais d’un haut-parleur.

« L’utilisation de ces méthodes non invasives, à plusieurs centaines de mètres de distance, permettra d’éviter l’utilisation de navires à proximité immédiate de l’animal, ce qui pourrait aggraver son stress et mettre en danger sa survie, ainsi que la sécurité des sauveteurs », indique la préfecture de Seine-Maritime dans un communiqué.

Les experts pensent que le jeune mâle a été séparé de son groupe, et pourrait être à la recherche d’un autre. Cela se produit généralement lorsqu’une matriarche du groupe meurt.

« Ce sont des animaux très sociaux, donc ce n’est pas facile pour eux d’être seuls », a expliqué Delphine Eloi du GECC, groupe régional de protection des cétacés, à RTL. Delphine Eloi a ajouté que l’orque est probablement en mauvaise santé, car sa nageoire dorsale semble être complètement ronde.

Les orques, qui malgré leur nom appartiennent à la famille des dauphins, sont occasionnellement aperçus dans la Manche, mais de telles observations sont considérées comme rares, et encore moins dans une rivière.

YouTube player

« Sa vie est en danger. Nous sommes vraiment très, très inquiets. Son état de santé est très mauvais », a déclaré Gérard Mauger, vice-président du GECC, groupe régional de protection des cétacés.

« Il est loin de la mer. Il est vraiment compliqué de trouver des solutions pour l’inciter à se diriger vers l’eau salée. »

Selon lui, l’animal est « très maigre » mais pèse probablement plus d’une tonne.

Les experts ont rappelé au public que la baleine n’est probablement pas dangereuse pour l’homme – aucune attaque d’orque sur un humain n’a jamais été signalée dans la nature – mais il est tout de même conseillé de garder une distance de sécurité avec elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *