4 octobre 2022
Cinq choses à savoir sur la Fête de la musique en France

Cinq choses à savoir sur la Fête de la musique en France

Le seul jour de l’année où vos voisins ne peuvent pas vous en vouloir si vous mettez de la musique à fond, et où tout le monde, dans toute la France, s’éclate – voici ce qu’il faut savoir sur la Fête de la musique.

C’est le jour le plus long de l’année.

La Fête de la musique a lieu chaque année le 21 juin, quel que soit le jour de la semaine. Cette année, elle tombe un mardi.

Ce jour est également le jour le plus long de l’année et le solstice d’été. Les amateurs de musique peuvent donc profiter de la lumière du jour tout en écoutant le groupe, le DJ set ou l’orchestre qui joue au coin de leur rue. Les célébrations du solstice d’été ne sont pas spécifiques à la France – les pays nordiques, où le soleil ne se couche pas le 21 juin, ont également leur lot de festivités à la lumière du jour.

C’est un Américain qui l’a inventé

Le concept est né dans les années 70, lorsque le musicien américain Joel Cohen travaillait comme producteur de musique pour la Radio nationale française (France Musique).

Il a eu l’idée d’une journée de musique pour célébrer les solstices, proposant à l’origine les « Saturnales de la Musique » qui seraient célébrées à la fois le 21 juin et le 21 décembre avec un programme musical spécial diffusé toute la nuit.

Son idée pour la fête de juin a fini par faire son chemin (bien que le 21 décembre ne soit pas un jour de fête en France) et c’est ainsi que la Fête de la musique telle que nous la connaissons est née,

C’est partout en France… et dans le monde !

La Fête de la musique est célébrée partout en France, des petites villes aux grandes cités.

En 2019, plus de 10 millions de personnes y ont participé et, selon l’endroit où vous vous rendez, elle peut devenir un peu chahuteuse.

Elle s’est également mondialisée, et plus de 100 pays la célèbrent. Elle a commencé à s’exporter hors de France dès 1985, lors de l' »Année européenne de la musique. » Puis, en 1997, plusieurs autres villes européennes ont signé une charte pour devenir « partenaires de la fête européenne de la musique ». Aux États-Unis, plusieurs villes y participent également, en l’appelant « Make Music Day ».

La fête est devenue tellement importante qu’à un moment donné, en 1998, un timbre-poste lui a été consacré, aux côtés des timbres des Jeux olympiques et de la reine d’Angleterre.

Elle est inscrite au calendrier français, mais n’est pas un jour férié

En 1982, Jack Lang, alors ministre de la culture, lance la première édition officielle de la Fête de la Musique en France, avec l’aide de Maurice Fleuret.

Le gouvernement français a soutenu l’idée et en a fait un événement officiel, qui n’a jamais cessé d’être populaire depuis.

Ceci étant dit, même si l’événement est marqué sur les calendriers français, ce n’est pas un jour férié, donc vous n’avez malheureusement pas de jour de congé.

Professionnels ou amateurs, la Fête de la musique n’est pas réservée aux musiciens professionnels. C’est un événement véritablement démocratisé où tout le monde peut participer.

Bien que de nombreux grands musiciens profitent de cette journée pour organiser des concerts ou des symphonies, vous verrez toujours de nombreux musiciens amateurs dans les rues, jouant simplement de leur instrument ou chantant. Vous verrez peut-être même des gens installer un grand haut-parleur et diffuser la musique qu’ils ont envie d’écouter.

L’objectif de cette journée est de promouvoir les arts et de donner à chacun le temps d’apprécier la musique.

Si vous cherchez à savoir où et comment célébrer, vous pouvez consulter ce site web pour connaître les événements prévus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.