3 décembre 2022

Ce que vous devez savoir sur l’installation d’une pompe à chaleur dans votre propriété français

Les pompes à chaleur sont la grande nouveauté en matière de chauffage – et de climatisation – domestique économe en énergie en France et des subventions sont disponibles pour aider les propriétaires à les installer – mais de quoi s’agit-il ? Mais de quoi s’agit-il ? Combien coûtent-elles et quelles sont les règles d’installation et de possession ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur – connues sous le nom de pompes à chaleur en France – offrent une alternative économe en énergie aux chaudières et à la climatisation. Comme un réfrigérateur, elles transfèrent la chaleur d’un espace froid vers un espace chaud, rendant l’espace froid plus frais et l’espace chaud plus chaud.

Lorsqu’il fait frais à l’extérieur, les pompes à chaleur transfèrent la chaleur de l’extérieur vers votre maison. Lorsqu’il fait plus chaud, elles déplacent la chaleur de l’intérieur de votre maison vers l’extérieur.

Comme elles ne font que transférer la chaleur au lieu de la générer, elles maintiennent efficacement l’intérieur de votre maison à une température confortable.

Un certain nombre de types de pompes à chaleur sont disponibles dans le commerce. Celle qui vous convient le mieux dépend de votre budget, de votre emplacement, du type de propriété et de sa taille.

Depuis 2014, on estime que 180 000 pompes à chaleur ont été installées dans des propriétés à travers la France chaque année.

Combien vous pouvez économiser ?

La pompe à chaleur puise son énergie dans la nature. Elle crée donc plus d’énergie qu’elle n’en consomme – les meilleures, les plus chères, génèrent cinq à six fois plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Concrètement, cela signifie que vous pouvez économiser 60 %, voire 70 %, sur votre facture de chauffage.

Mais ils sont chers à installer, non ?

Oui, en effet. Les pompes à chaleur, en fonction de leur type et de votre propriété, vous coûteront entre 10 000 et 16 000 euros, en partie parce que vous avez besoin d’un installateur qualifié pour les installer.

Dans le cadre de son plan d’économie d’énergie, le gouvernement a annoncé que des subventions allant jusqu’à 9 000 € (en fonction de vos revenus) sont disponibles pour vous aider à couvrir le coût d’installation d’une pompe à chaleur.

Ces aides sont accessibles via plusieurs dispositifs existants – MaPrimeRenov et Habiter Mieux, ainsi que la prime CEE ou le prêt écologique à taux réduit Eco PTZ.
Le site Mes Droits en Ligne propose un simulateur qui permet de connaître l’ampleur des aides disponibles et de savoir à qui s’adresser. Outre les pompes à chaleur, il propose des conseils pour les panneaux solaires, l’isolation et d’autres systèmes de chauffage.

Il convient de noter qu’une grande partie de ces aides financières ne sont pas accessibles aux propriétaires de résidences secondaires, bien que MaPrimeRenov offre certaines aides aux propriétaires de résidences secondaires.

Y a-t-il des règles concernant l’installation d’une pompe à chaleur ?

Oui, il y en a. Un installateur réputé – qui doit être certifié RGE – vous aidera à effectuer les démarches nécessaires pour la déclaration préalable de travaux auprès des autorités locales, qui doivent confirmer que l’installation est conforme aux règles et intentions d’aménagement locales.

Si vous vivez dans une propriété qui partage des parties communes avec d’autres propriétaires, assurez-vous également d’obtenir l’approbation du syndic de la propriété avant de vous lancer dans l’installation.

Sachez que les pompes à chaleur font du bruit. L’installation de la pompe à chaleur doit prévoir des systèmes pour absorber les bruits de vibration de l’unité extérieure. Dans la mesure du possible, l’unité extérieure doit être posée sur une base en béton, indépendante du bâtiment, à l’aide de supports antivibratoires.

Si cela n’est pas possible, l’installation d’un système de support de chaise métallique est envisageable, à condition qu’il soit installé sur un mur porteur.

Une pompe géothermique doit également faire l’objet d’une autorisation d’installation délivrée par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DRÉAL). Votre installateur devrait pouvoir vous aider à ce sujet.

En général, seuls les propriétaires peuvent installer une pompe à chaleur, mais si vous êtes un locataire à long terme, votre propriétaire peut accepter que vous installiez la pompe. En tant que locataire, vous ne pouvez pas effectuer de travaux importants comme l’installation d’une pompe à chaleur sans l’accord préalable du propriétaire.

Manipulation et réglementation des fluides frigorigènes

L’entreprise qui réalise l’installation doit être titulaire d’une attestation de capacité  » fluide frigorigène  » si l’installation de la pompe à chaleur comporte une phase de remplissage ou d’intervention sur le circuit frigorifique. L’attestation n’est pas nécessaire si la pompe à chaleur installée est livrée avec moins de 2 kg de fluide frigorigène préchargé dans le circuit.

Règles d’entretien

Une loi publiée en juillet 2020 impose à la plupart des pompes à chaleur de passer par un contrôle de maintenance tous les deux ans.

Les pompes à chaleur qui contiennent plus de 2 kg de fluide frigorigène HFC ou HCFC doivent faire l’objet d’un entretien annuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *