16 mai 2022
Tourisme

Assouplissement de la règle du masque facial Covid sur les vols en Europe

Les mesures sanitaires vont être assouplies pour les voyages aériens en Europe Photo Eric Piermont AFP

L’obligation de porter un masque dans toute l’Union européenne pour les voyages aériens devrait être supprimée à partir du lundi 16 mai, mais les compagnies aériennes peuvent encore exiger que les passagers portent un masque sur certains ou tous les vols.

Les règles européennes relatives au port du masque sur les vols devraient être abandonnées dès la semaine prochaine, à la lumière des nouvelles recommandations des experts en santé et en sécurité aérienne.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) ont abandonné les recommandations relatives au port obligatoire du masque dans les aéroports et pendant les vols dans la mise à jour des mesures de sécurité Covid-19 pour les voyages publiée le mercredi 11 mai.

Les nouvelles règles devraient être mises en œuvre à partir du lundi 16 mai, mais les compagnies aériennes peuvent continuer à exiger le port de masques sur certains ou tous les vols. Et les mesures de sécurité sanitaire actualisées indiquent toujours que le port d’un masque reste l’un des meilleurs moyens de se protéger contre la transmission du virus.

La déclaration conjointe de l’AESA et de l’ECDC rappelle aux voyageurs que le port du masque peut encore être exigé sur les vols à destination de certains pays qui exigent toujours le port du masque dans les transports publics et dans les centres de transport.

Elle recommande également aux passagers vulnérables de continuer à porter un masque facial quelles que soient les règles, idéalement un masque de type FFP2/N95/KN95 qui offre un niveau de protection plus élevé qu’un masque chirurgical standard.

« À partir de la semaine prochaine, les masques faciaux ne devront plus être obligatoires dans tous les cas de figure dans les transports aériens, s’alignant largement sur l’évolution des exigences des autorités nationales en Europe en matière de transport public », a déclaré Patrick Ky, directeur exécutif de l’AESA, dans le communiqué.

« Pour les passagers et les équipages aériens, il s’agit d’un grand pas en avant dans la normalisation du transport aérien. Les passagers doivent cependant se comporter de manière responsable et respecter les choix des personnes qui les entourent. Et un passager qui tousse et éternue devrait fortement envisager de porter un masque facial, pour rassurer les personnes assises à proximité. »

Andrea Ammon, directrice de l’ECDC, a ajouté : « L’élaboration et les mises à jour permanentes du protocole de sécurité sanitaire de l’aviation à la lumière de la pandémie actuelle de Covid-19 ont permis aux voyageurs et au personnel de l’aviation de mieux connaître les risques de transmission du SRAS-CoV-2 et de ses variantes.

« Bien que des risques subsistent, nous avons constaté que les interventions non pharmaceutiques et les vaccins ont permis à nos vies de commencer à revenir à la normale.

« Bien que le port obligatoire d’un masque dans toutes les situations ne soit plus recommandé, il est important de garder à l’esprit qu’avec la distance physique et une bonne hygiène des mains, c’est l’une des meilleures méthodes pour réduire la transmission.

« Les règles et exigences des États de départ et de destination doivent être respectées et appliquées de manière cohérente, et les voyagistes doivent veiller à informer les passagers de toute mesure requise en temps utile. »

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video

X