7 octobre 2022
8 choses à savoir sur la conduite en France cet été

8 choses à savoir sur la conduite en France cet été

Faire un voyage en voiture à travers la France est toujours une option de vacances populaire, mais assurez-vous que vous êtes prêt à prendre les routes françaises.

Les week-ends noirs

Comme dans tous les pays, la France connaît certains week-ends où les routes risquent d’être particulièrement chargées. Ces week-ends coïncident généralement avec les vacances scolaires, les jours fériés et les occasions de  » faire le pont « , ainsi qu’avec le traditionnel week-end  » croisé  » où les voyageurs de juillet rentrent et ceux d’août partent.

Il existe un site web utile pour les prévisions de trafic, appelé Bison futé (voir ici), qui publie un calendrier des jours qui risquent d’être particulièrement chargés sur les routes. Évitez si possible les jours rouges et noirs.

Prix des carburants

Il est probable que les prix des carburants resteront élevés en Europe cet été, et la France ne fait pas exception, malgré la réduction gouvernementale de 18 centimes par litre.

Le gouvernement publie une carte interactive des stations-service et des prix qu’elles pratiquent. Vous pouvez donc, si possible, planifier votre voyage pour faire le plein dans la zone la moins chère.

Vignettes Crit’Air

Si vous prévoyez d’entrer ou de traverser une ville en voiture, vérifiez si une vignette Crit’Air est requise pour votre véhicule. Initialement l’apanage des grandes villes, de plus en plus de communes les exigent désormais.

La vignette attribue à votre véhicule une note basée sur les émissions qu’il produit. Les véhicules qui obtiennent les notes les plus élevées (3, 4 ou 5) sont purement et simplement interdits dans certaines villes, tandis que d’autres villes limitent leur circulation les jours où la pollution atmosphérique est particulièrement élevée.

La vignette coûte moins de 5 € mais doit être commandée en ligne avant votre voyage – voici comment procéder.

Gilet jaune

En France, les gilets jaunes ne sont pas réservés aux manifestants, ils font partie du kit que vous êtes légalement obligé d’avoir dans votre voiture. Vous devez toujours avoir sur vous un triangle de signalisation rouge et un gilet jaune à haute visibilité, bien qu’il ne soit plus obligatoire de porter un éthylotest.

Si vous venez du Royaume-Uni, votre permis de conduire britannique est suffisant – il n’est pas nécessaire d’avoir un permis de conduire international – mais vérifiez que votre assurance couvre les voyages en France. Les « cartes vertes » d’assurance ne sont pas nécessaires.

Péages

si vous conduisez sur les autoroutes, vous devrez probablement payer, car la plupart des sections de l’autoroute française sont couvertes par des péages. En conduisant, vous verrez des panneaux d’avertissement indiquant que le péage est proche et c’est le signal pour préparer votre argent.

Le coût varie en fonction de la route que vous empruntez et de la distance que vous parcourez.

En général, vous prenez un ticket au premier poste de péage, puis lorsque vous quittez cette section de la route, vous passez par un autre poste où vous payez. Les stations de paiement acceptent les espèces ou les cartes de débit – certaines, mais pas toutes, permettent les paiements par carte sans contact – et, à l’approche de la station de paiement, vous verrez des panneaux indiquant soit une pièce de monnaie, soit une carte, pour vous assurer que vous êtes dans la bonne voie pour votre type de paiement.

Naturellement, les stations de paiement se trouvent à gauche du véhicule. Si vous conduisez une voiture à droite et que vous n’avez pas de passager, cela peut être un peu gênant. Il est donc possible d’acheter un appareil radar prépayé – appelé télépéage – qui vous permet de passer directement dans le péage.

Limites de vitesse et alcool

Vous devrez évidemment garder un œil sur les limitations de vitesse (qui sont bien sûr exprimées en km/h et non en mimes par heure) mais si vous êtes sur l’autoroute, il existe deux limitations différentes : 130 km/h par beau temps et 110 km/h par mauvais temps.

En plus des contrôles de vitesse effectués par les policiers, gardez également à l’œil les radars qui se trouvent sur le bord de la route et sont généralement de couleur grise.

Si vous vous trouvez dans certaines régions rurales de France, vous pourriez penser que les lois sur l’alcool au volant ne s’appliquent pas en France, car il existe malheureusement encore une culture de l’alcool au volant dans certaines régions.

En réalité, la France a des limites strictes en matière d’alcool au volant et elles peuvent être plus basses que celles auxquelles vous êtes habitué. Si vous êtes arrêté et soumis à un alcootest, vous risquez de perdre votre permis de conduire et dire « tout le monde dans le café a bu deux verres de vin et a ensuite conduit » n’est pas une défense légale.

Faux policiers

En parlant de police, il est malheureux de constater que chaque été, certains touristes sont victimes d’escrocs qui se font passer pour des bureaux de police et demandent de l’argent pour des « amendes ».

Les vrais policiers français arrêtent les conducteurs, que ce soit en cas d’excès de vitesse, d’infraction au code de la route ou simplement pour un contrôle aléatoire, mais si vous êtes condamné à une amende, vous recevrez un ticket que vous devrez payer ultérieurement. Les vrais policiers ne vous demanderont pas de leur remettre de l’argent en liquide sur le bord de la route.

Priorité à droite

Le code de la route le plus célèbre de France est toujours en vigueur dans certaines régions, mais pas partout. La règle de la priorité à droite signifie essentiellement que vous devez céder le passage au véhicule qui s’approche par la droite, à moins que des panneaux de signalisation ou des marquages routiers ne vous indiquent le contraire.

En pratique, cela signifie que sur la plupart des grands axes et dans les villes, il suffit de respecter les panneaux de signalisation, les marquages routiers et les feux de signalisation pour déterminer qui a la priorité.

C’est plutôt sur les petites routes de campagne où il n’y a pas de marquage que la priorité à droite s’applique, bien qu’elle soit également en vigueur sur les petites routes des quartiers résidentiels des villes et sur le célèbre rond-point de l’Arc de Triomphe à Paris, qui prête à confusion (bien qu’il soit prévu de piétonniser la zone autour de l’Arc).

. . et les conducteurs français.

Cela nous fait mal de colporter un cliché, mais beaucoup de conducteurs français sont à la hauteur de leur stéréotype international de mauvais conducteurs. Pas tous, bien sûr, mais ne croyez surtout pas que vos collègues conducteurs vont vous céder le passage ou vous laisser rejoindre une file d’attente. De même, ce n’est pas parce qu’un véhicule n’indique pas sa direction qu’il n’est pas sur le point de tourner. Par ailleurs, pour les lecteurs américains, bien que les voitures automatiques existent en France, elles sont généralement plus chères à louer et la boîte de vitesses manuelle est la norme en France.

Bonne route !

L’équipe de la rédaction

Radio Maritima

Facebook Radio Maritima

Twitter Radio Maritima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.